Une question ? Appelez nous ou envoyez nous un SMS au 07 57 69 12 25

Comprendre la taille des haies mitoyennes : droits et responsabilités

haie sur rue

Comprendre la taille des haies mitoyennes : droits et responsabilités

Nous allons étudier le sujet de la taille des haies mitoyennes, c’est-à-dire celles qui se trouvent à la frontière entre deux propriétaires. La question posée est souvent ‘qui doit tailler la haie mitoyenne ?’ et il n’est pas évident de connaître les règles à suivre pour respecter la législation et les droits de chacun. Lorsqu’il s’agit d’une haie mitoyenne, l’entretien peut être source de conflit entre voisins si les règles ne sont pas claires ou respectées. Nous allons voir comment déterminer les responsabilités en matière de taille, ainsi que les bonnes pratiques à adopter pour maintenir de bonnes relations entre voisins.

La notion de haie mitoyenne et son cadre légal

Avant d’examiner les obligations liées à l’entretien et la taille des haies mitoyennes, il convient de bien comprendre ce qu’est une haie mitoyenne. Toutes les haies séparant des terrains appartenant à des propriétaires différents ne sont pas forcément considérées comme mitoyennes. Plusieurs critères doivent être remplis :

  • Elle doit séparer des terrains dont la propriété appartient à des personnes distinctes.
  • Elle doit avoir été plantée sur la limite séparative desdits terrains.
  • Les propriétaires des terrains doivent être d’accord pour la considérer comme mitoyenne.

Dans le cas contraire, il peut s’agir soit d’une haie appartenant à un seul des deux propriétaires, soit d’une haie délaissée et dont la responsabilité est incertaine. Pour régler ce genre de situation, la législation française a établi quelques règles en matière de plantations mitoyennes, principalement avec l’article 667 du Code civil.

Les obligations légales en matière de taille des haies mitoyennes

« La clôture mitoyenne doit être entretenue à frais communs; mais le voisin peut se soustraire à cette obligation en renonçant à la mitoyenneté. Cette faculté cesse si le fossé sert habituellement à l’écoulement des eaux. »

Article 667 du Code civil

Cet article permet de comprendre qu’en cas de litige concernant l’entretien des haies mitoyennes, c’est bien le propriétaire des plantations qui doit veiller à celles-ci et prendre en charge leur taille. Cependant, lorsque les deux propriétaires ont convenu ensemble que la haie était mitoyenne, les choses se compliquent. Dans ce cas, chaque propriétaire dispose d’un droit de jouissance exclusif sur sa partie de terrain, mais également d’un droit de jouissance indivis sur la haie en question.

La jurisprudence estime que chaque propriétaire est responsable de l’entretien des parties de la haie qui se trouvent sur son terrain, notamment lorsqu’il s’agit de les empêcher d’envahir celui de son voisin. Certains jugements laissent entrevoir que dans certaines situations, les deux propriétaires peuvent être tenus de partager les frais liés à l’entretien ou la réparation d’une haie mitoyenne.

Comment déterminer les responsabilités des parties dans la taille des haies mitoyennes ?

Afin d’éviter tout litige sur la taille et l’entretien des haies mitoyennes, quelques bonnes pratiques :

  1. Vérifier le bornage de la haie : Le bornage est un acte qui permet de fixer les limites d’un terrain. Il peut éventuellement être réalisé par un géomètre-expert ou un notaire afin de pouvoir déterminer si la haie est bien située exactement sur la ligne séparative des terrains.
  2. Définir un accord écrit sur l’entretien et la répartition des charges : Afin de prévenir les conflits, il est conseillé de formaliser par écrit les engagements des deux propriétaires quant à l’entretien et aux frais de taille de la haie mitoyenne.
  3. Planifiez l’entretien de la haie en commun : Si les deux parties sont d’accord pour partager l’entretien de la haie, une planification conjointe permettra de mieux gérer le processus et d’assurer une meilleure communication avec le voisin.
  4. Respecter les distances de plantation : Pour être certain de ne pas causer de préjudice à son voisin, il est important d’observer les distances légales de plantation établies par le Code civil.

Amiable vs judiciaire : quel recours pour la taille des haies mitoyennes ?

En cas de désaccord entre propriétaires quant à la taille et l’entretien d’une haie mitoyenne, plusieurs solutions s’offrent. La 1ere et préférable étape est la résolution amiable du conflit, en discutant directement avec le voisin concerné et en expliquant clairement ses attentes et ses besoins.

Si cette démarche n’aboutit pas ou que les relations restent conflictuelles, il est conseillé de recourir à un médiateur de justice ou à un conciliateur de justice qui pourra proposer une solution satisfaisante pour les deux parties. Dans tous les cas, lorsqu’un litige survient au sujet d’une haie mitoyenne, il est recommandé de se renseigner auprès de sa mairie ou de consulter un avocat spécialisé dans le droit immobilier avant d’intenter une action en justice.

Pourquoi de bonnes pratiques sont-elles essentielles pour éviter les problèmes ?

Le respect des règles et des bonnes pratiques évoquées plus haut est primordial pour préserver de bonnes relations de voisinage. Une bonne communication entre voisins permet souvent de trouver des compromis et d’éviter tout désagrément.