Une question ? Appelez nous ou envoyez nous un SMS au 07 57 69 12 25

Désherbant définitif : comment l’utiliser efficacement ?

allée gravier enherbée

Désherbant définitif : comment l’utiliser efficacement ?

Le désherbant définitif est un produit indispensable pour les jardiniers à la recherche d’un moyen ultra-efficace de se débarrasser des mauvaises herbes et autres végétaux indésirables. Regardons ici les différents types de désherbants, leur mode d’action, et quelques conseils pour choisir le bon produit et l’appliquer de manière responsable et écologique.

Les différents types de désherbants : biodégradable ou chimique

Il y a 2 catégories de désherbants selon leur composition :

  • les désherbants chimiques : constitués de substances actives synthétisées en laboratoire, ils sont souvent très efficaces mais peuvent présenter des risques pour la santé ou l’environnement;
  • les désherbants dits « bio » : élaborés à partir de molécules naturelles, comme l’acide acétique contenu dans le vinaigre blanc, ils sont clairement moins agressifs pour l’écosystème.

Si vous cherchez une solution définitive contre les mauvaises herbes, il faut alors privilégier les désherbants rémanents : qui agissent durablement et limitent la repousse végétale.

Comment fonctionne un désherbant définitif ?

Le mode d’action d’un désherbant varie selon sa formule et ses composants. Là encore on distingue 2 grandes catégories :

  • les désherbants systémiques : absorbés par la plante et se diffusant jusqu’à ses racines – ce qui entraîne sa mort. Ce type est notamment utilisé pour éliminer les plantes vivaces et difficiles à contrôler;
  • les désherbants de contact : agissant au niveau de la surface des feuilles ou des tiges, provoquant leur dessèchement puis la mort de la plante => surtout efficaces sur les jeunes pousses et les mauvaises herbes annuelles.

Un désherbant définitif a pour objectif de combiner une action rapide avec un effet rémanent qui prévient la repousse pendant plusieurs mois (voire une année entière). Pour cela, la majorité des produits associent des substances actives ayant des modes d’action complémentaires.

Comment bien choisir son désherbant définitif ?

Pour sélectionner le bon désherbant, plusieurs critères doivent être pris en compte :

  1. Surfaces à traiter : certains désherbants ne peuvent être utilisés que sur certaines surfaces (allées, dallages, gazons…), il faut donc vérifier les indications du fabricant avant toute utilisation ;
  2. Efficacité sur les mauvaises herbes ciblées : vérifier que le désherbant est efficace sur les types de plantes que vous souhaitez éliminer (annuelles, vivaces, graminées, etc.) ;
  3. Rapidité d’action et la rémanence : optez pour un produit avec action rapide + effet durable ;
  4. Normes environnementales & sanitaires : privilégiez les produits biodegradables quand cela est possible.

Astuces pour fabriquer votre propre désherbant « maison »

Vous pouvez concocter vous-même un désherbant écologique et peu coûteux à base de vinaigre blanc, d’eau et de sel. Ce mélange agit comme un désherbant de contact, grâce à l’acidité de l’acide acétique qu’il contient. Voici la recette :

  • Mélanger 1 litre vinaigre blanc + 2 litres eau tiède
  • Ajouter 50g de gros sel et remuer jusqu’à dissolution complète
  • Transférer la solution dans un pulvérisateur et l’appliquer sur les mauvaises herbes en évitant les plantes que vous souhaitez conserver
  • Répéter l’opération au besoin si certaines herbes résistent encore et toujours

Comment bien utiliser son désherbant définitif ?

Voici opération qui demande quelques précautions pour ne pas nuire à l’environnement tout en maximisant son efficacité.

Règles d’application du désherbant définitif

  1. Lire attentivement la notice : il est essentiel de respecter les consignes du fabricant concernant le taux de dilution et les surfaces prévues pour l’utilisation du produit;
  2. Choisir le bon moment : il est préférable d’appliquer un désherbant lorsqu’il n’y a pas de vent pour éviter la dérive vers les plantes voisines, et par temps sec afin que la pluie n’élargisse pas sa diffusion;
  3. Se munir d’un pulvérisateur adapté : choisissez un modèle capable de projeter des gouttelettes de taille homogène pour garantir une application uniforme;
  4. Pulvériser de manière uniforme : prenez soin de bien balayer la surface à traiter en appliquant une quantité régulière de produit;
  5. Bannir l’utilisation excessive : employez juste la dose nécessaire pour couvrir la zone concernée. Un excès de désherbant pourrait nuire aux sols ou endommager vos autres plantations.

Pour gagner la bataille contre les mauvaises herbes tout en préservant l’environnement : tout est question de méthode !